Content Harry Potter Star Wars

Retourner à: Harry Potter » Naissance d'un Mage

Reviews 0 (0)

Version imprimable

Disponible aussi en: Epub | mobi | lit | pdf | txt

Afficher les options

  • Previous
  • Next

Author Notes:

Une histoire épique, pleine d'aventures, de magie et d'une pointe d'humour dans laquelle Harry développera des pouvoirs exceptionnels dans le but de protéger sa soeur.
Un récit sur le pouvoir de l'amour fraternel.



Un serpent rampait dans l'herbe grasse, s'approchant toujours plus près de la silhouette d'une petite fille qui semblait distraite par les bruits qui l'entouraient. Ses yeux étaient paniqués et effrayés alors qu'elle tâtonnait autour d'elle avec frénésie.

Le serpent s'approchait insidieusement et dans un silence consommé par l'expérience. Ses yeux qui brillaient dans le petit matin semblaient contenir une haine mal dissimulée à l'encontre de sa proie.

Il se dressa lentement dans les airs, juste derrière la petite fille. Cette dernière avait des cheveux d'un roux assombri qui étaient attachés en une queue de cheval qui lui allait bien pour quelqu'un de son âge. Elle ne semblait pas avoir plus de sept ans. Le serpent n'accordait aucune compassion pour son âge ni son sexe. Il la voulait morte...et il s'assurerait par lui-même que son désir soit assouvi.

Le serpent ouvrit sa mâchoire, révélant ses crochets acérés et du venin en coula. Il tomba par gouttes tel la bave d'un animal affamé.

Un sentiment de satisfaction malsain semblait irradier du serpent alors qu'il avançait ses crocs... et mordit le cou de la petite fille.

Un hurlement retentit dans la douce quiétude du jour...


Un jeune Harry de sept ans s'éveilla en sursaut, haletant frénétiquement. De la sueur collait à sa peau et ses yeux balayèrent la chambre à un rythme précipité. Il rejeta ses draps qui le recouvraient et se mit sur ses pieds. Il courut vers la porte, et l'ouvrit à la volée. Sa silhouette menue sortit et se retrouva dans le couloir en un instant.

Il courut à travers les larges corridors du manoir jusqu'à ce qu'il se retrouve devant une porte. Sa respiration était entrecoupée par ses halètements épuisés. Le fait de s'être réveillé d'un cauchemar éprouvant, avoir couru à toute vitesse sans même penser à s'arrêter ou même ralentir le rythme consistait en une véritable épreuve pour les poumons du jeune garçon.

Harry frappa à la porte sans réfléchir.

« Rose! » cria-t-il d'une voix éteinte.

La chambre demeura silencieuse et Harry sentit son cœur se serrer. Soudainement des bruits de pas se firent entendre de l'autre côté de la porte.

Cette dernière s'ouvrit assez rapidement pour révéler une jeune fille de sept ans aux cheveux d'un roux sombre. Ils reposaient relâchés sur ses épaules et étaient dans un état d'enchevêtrement que seule une sortie précipitée du douillet confort d'un lit pouvait provoquer. Ses yeux étaient à demi ouverts indiquant qu'elle était encore dans un état semi comateux. Ses yeux verts semblèrent lui lancer des éclairs pendant un moment.

« Quoi?! » demanda-t-elle d'une voix irritée en levant sèchement sa tête. Dans son mouvement, les cheveux qui tombaient sur son front s'écartèrent, en dévoilant une cicatrice en forme d'éclair.

Harry eut un petit soupir.

' Bien sûr qu'elle va bien, c'était juste un rêve. ' pensa-t-il avec un écœurement grandissant pour avoir paniqué comme il l'avait fait.

« Non...rien. » fut tout ce qu'il répondit, en faisant volte-face pour repartir.

Elle lança un regard noir à son dos avant de s'en retourner dans sa chambre. Il était bien trop tard dans la nuit pour ce genre de choses, et elle était bien trop fatiguée.

Harry retourna dans sa chambre en traînant des pieds, reprenant peu à peu ses esprits. Il jeta un coup d'œil à travers les nombreuses fenêtres du manoir Potter à la lune rousse qui pendait aux ténèbres que constituait le ciel.

Harry s'arrêta dans le couloir et se contenta de la regarder. Son esprit semblait perdu pendant quelques instants avant qu'il ne se focalise à nouveau sur son rêve.

« Elle va bien. » se répéta-t-il.

Cependant son hurlement résonnait encore dans sa tête comme un écho lui rappelant à quel point ce rêve avait semblé réel et il ferma ses yeux pour essayer de s'en débarrasser. Il tendit ses mains et les referma en des poings. Alors qu'il faisait cela, une fissure apparut sur la fenêtre, mais elle passa inaperçue aux yeux du garçon.

Il reprit son trajet vers sa chambre. Son esprit élabora une solution face à son petit dilemme.

« J'en parlerai à maman le matin, après avoir récupéré mon sommeil. » dit-il en caressant avec satisfaction l'idée de retrouver son lit chaud et accueillant.

Il commençait à ressentir les effets de l'heure tardive. C'était probablement pour cela qu'il ne remarqua pas la fissure commencer à se répandre en une toile sur la surface entière de la fenêtre.


Harry s'éveilla paresseusement. Il ne savait pas l'heure qu'il était mais se doutait qu'il devait être assez tard dans l'après-midi en jugeant la manière dont le soleil illuminait sa chambre de ses rayons. Il s'habilla lentement et mit ses lunettes à montures fines.

En bien des points, il était ce qu'on pouvait dire un garçon en pleine santé. Il n'était pas vraiment musclé mais ce n'était pas réellement un trait qu'on pouvait associer un garçon de sept ans. Il semblait déjà posséder le charme irrésistible de son père, aussi bien que les yeux verts frappants de sa mère. Il aimait ses yeux plus que tout autre chose dans son physique, ils avaient un certain charme et donnaient à son regard une profondeur troublante pour qui s'attirait ses foudres. Ils étaient le seul élément prouvant que sa sœur et lui étaient apparentés.

Ils étaient saisissants et mystérieux, et Harry avait pu constater en bien des occasions que lorsque frappés par une lumière quelconque, ses yeux et ceux de sa sœur semblaient luire.

Penser à ces choses et à sa sœur le ramena à son rêve. Il secoua sa tête, ne se laissant pas aller à ces considérations.

Il émit un bâillement sonore et se dirigea hors de sa chambre. Il pouvait déjà sentir la délicieuse et alléchante odeur du petit déjeuner...non...du déjeuner. Harry se sentit baver quelque peu en imaginant les appétissants mets que sa mère était probablement en train de préparer.

Il descendit les escaliers dans un état hébété. Cela ne lui prit pas longtemps pour arriver à la cuisine. Effectivement, sa mère était devant le four, faisant cuire une sorte de mixture qui exhalait une saveur divine, mais dont il n'aurait su déterminer le nom même au dépend de sa vie.

Sa mère remarqua sa présence, et lui lança un regard sévère.

« J'ai entendu dire que tu avais réveillé ta sœur en plein milieu de la nuit...sans aucune raison. » déclara-t-elle en le regardant, en attente de sa réponse.

« Désolé...j'étais inquiet pour elle...j'ai fait un cauchemar. » dit-il. Les traits de Lily s'adoucirent et elle poussa un soupir.

« Que vais-je donc bien pouvoir faire de toi. » dit-elle en se dirigeant vers lui pour l'étreindre doucement. Elle laissa un sourire se dessiner sur son visage avant de le relâcher.

« S'il te plaît, ne la dérange plus ainsi...elle a besoin de tout le repos qu'elle peut obtenir…» pria-t-elle en laissant sa phrase en suspens.

Harry savait néanmoins où elle voulait en venir. Sa sœur avait défait Voldemort lorsque tous les deux n'étaient encore que des bébés. Comment elle y était parvenue, était une chose qui échappait à tout le monde, mais cela s'était produit.

Cependant, malgré la mort du Seigneur des Ténèbres, ses parents s'étaient mis à avoir peur pour elle. Harry savait que sa sœur deviendrait une grande et puissante sorcière dans le futur, il pouvait le sentir. Et le fait qu'elle ait déjà vaincu un Seigneur des Ténèbres parlait forcément en sa faveur, mais même lui pouvait ressentir la menace qui pendait sur la tête de sa sœur.

Le Seigneur des Ténèbres avait des serviteurs, que se passerait-il s'ils cherchaient à se venger? Et s'il était encore en vie? Ces questions dénonçaient à quel point la vie de la jeune Rose était susceptible de tourner à tout instant au tragique.

L'histoire tendait à se répéter, et le fait que quelque chose d'aussi sinistre se soit déjà produit dans sa vie pouvait aisément signifier que cela se reproduirait à l'avenir.

C'était pour cela que leur père avait commencé à lui enseigner la magie, depuis un mois. Il était un Capitaine de la division d'…lite des Aurors, et était donc tout indiqué pour cette tâche. Harry n'avait pas le droit à ces leçons spéciales, mais il aurait adoré les recevoir. Son père avait statué qu'il avait besoin de se concentrer sur Rose.

D'une triste manière, cela avait du sens, mais Harry ne pouvait s'empêcher de se sentir amer à propos de cela. Toutefois, on ne lui avait pas interdit d'apprendre la magie à un tendre âge. Il avait déjà passé en revue la Bibliothèque des Potter et étudié certaines matières. Il n'avait pas encore de baguette à lui et sa sœur avait seulement une baguette d'entraînement. Cela réduisait ainsi fortement ses chances d'apprendre et développer sa magie.

Harry avait cependant découvert qu'il était tout de même capable d'avoir une bonne connexion avec sa magie. Il n'avait jamais vraiment réussi à l'invoquer selon sa volonté; cela serait considéré comme de la magie baguette, un talent de naissance qu'on ne pouvait pas gagner par le travail: soit on l'avait, soit on ne l'avait pas. Il était content de sentir que sa magie semblait puissante, mais là encore, il ne pouvait rien en faire.

Harry bailla alors qu'il finissait son repas. C'était délicieux, mais il n'avait toujours aucune idée de ce que c'était. Il bailla une nouvelle fois et se leva pour s'excuser de table. Il posa son assiette dans l'évier et sortit de la cuisine où il avait mangé. D'ordinaire, ils mangeaient dans la salle à manger, mais il ne s'était pas senti l'envie d'y aller pour seulement deux minutes et revenir dans la cuisine pour déposer son assiette.

Il passa la porte pour sortir, et quelques moments plus tard il fut dépassé par son père et sa sœur totalement épuisée. James Potter adressa un sourire à son fils puis un hochement de la tête, et Harry le lui renvoya. Rose, cependant, était trop fatiguée pour solliciter inutilement ses muscles endoloris et se contenta de le gratifier d'un regard dédaigneux.

« Quoi? » claqua-t-elle d'un ton agacé.

Harry eut un léger sourire.

« Rien » fut tout ce qu'il dit.

Le visage de sa jumelle sembla prendre un masque d'agacement face à sa réponse, mais il avait déjà poursuivi son chemin.

Harry faisait peu cas de l'attitude de sa sœur, elle lui en voulait toujours pour l'avoir réveillée la nuit précédente. Il décida de sortit du manoir Potter et de se rendre au lac. C'était un petit emplacement très pittoresque qui se situait de l'autre côté de la forêt de leur propriété.

Le ciel en dehors était d'un bleu clair et brillant. Une fraîche brise le caressa alors qu'il marchait d'un bon pas. Harry ferma les yeux et laissa la douce sensation de l'air effleurant sa peu l'envahir ; c'était relaxant. Beaucoup trouveraient étrange qu'un enfant de son âge puisse apprécier une telle chose mais Harry avait toujours été un enfant étrange. Il était vraiment mûr pour son âge et il aimait à penser qu'il avait une certaine intelligence.

Il marcha vers et à travers la forêt, ses pensées retournant à son cauchemar. Il les balaya, cela ne signifiait rien. Harry s'appliqua plutôt à considérer sa situation.

Ses parents se concentraient exclusivement sur sa sœur dernièrement. Elle était spéciale, elle était célèbre et tout le monde attendait beaucoup d'elle. Mais où cela le menait-il? A quoi ressemblerait sa vie à lui?

Il se retrouva au lac en peu de temps, mais il ne prêta aucune attention à la masse d'eau tranquille qui s'étendait devant lui.

« Ai-je un talent? » se demanda-t-il. « Puis-je seulement me comparer à elle? »

Harry se laissa à ressentir toutes ses émotions enfantines et reconnut qu'il était jaloux de sa sœur. Personne n'attendait de lui qu'il soit quelque chose, peut être un sorcier moyen avec un bon cœur qui excellerait avec un peu de chance dans une branche de la magie, mais pas assez pour devenir un maître. Il sentit son corps se glacer pendant un instant. Puis il se secoua et soupira.

Calme, mature et intelligent, il l'était sans doute, mais le fait demeurait qu'il était toujours un enfant et toutes ces profondes pensées finirent par lui donner mal à la tête. C'était trop pour un enfant de son âge de penser aussi intensément à de pareils sujets et il n'était même pas sûr que cela lui importe réellement présentement. Harry désirait simplement contempler le lac.

Il s'assit finalement et prêta attention à l'eau paisible. Ses yeux s'écarquillèrent...le lac entier était gelé...et c'était le milieu de l'été !

Harry continua à fixer le lac avec une lugubre fascination et en vint à se poser une seule question.

« Comment? »

Harry ne parvenait pas à comprendre comme cela avait pu se produire. Il était certain que le bref moment pendant lequel son esprit avait reconnu qu'il était arrivé au lac, l'eau avait été normale. Mais là encore, dans le monde de la magie, tout était possible.

Il leva les yeux au ciel et s'aperçut que le soleil avait décliné quelque peu. Il devait avoir pensé plus longtemps qu'il ne le pensait. Harry s'interrogea succinctement sur la durée réelle qu'il avait passée assis là. Il devait avoir perdu le fil du temps pendant un moment, cela lui arrivait de le faire de temps à autre.

« Harry! »

Harry se retourna et regarda en direction de la forêt. Il perçut la voix de sa sœur qui était assez éloignée de lui. Elle était probablement en train de le chercher à la demande de leurs parents. Il se leva et s'apprêtait à aller à son encontre lorsqu'il trébucha.

Il agrippa sa main brièvement et le rêve assaillit son esprit. Cette fois-ci ce n'était pas fugitif. Il vit toute la scène se dérouler et l'inquiétude naquit dans son cœur.

L'endroit où sa sœur avait été attaquée par le serpent ressemblait beaucoup à la forêt du domaine des Potter.

Un sentiment d’effroi s'instilla en lui et commença à grandir dans son estomac et il bondit en direction des bois.

« Harry! » hurla Rose encore une fois alors qu'elle regardait autour d'elle. La forêt était calme et elle se sentait irritée. Elle était fatiguée, et ses parents lui avaient demandé d'aller chercher Harry. Elle avait accepté pensant que cela serait rapide mais réalisa bien vite qu'elle n'avait aucune idée d'où il était.

« Stupide Harry. » pensa-t-elle en plissant son visage en une expression d'agacement enfantine.

Elle avait toujours trouvé que son frère était bizarre. Il était calme, et avait des comportements des plus étranges. Il la regardait toujours avec inquiétude, comme s'il pensait à quelque chose. Harry la regardait comme si elle était un bébé.

« Pour l'amour du ciel, il est l'aîné de seulement trois minutes! »

Rose s'arrêta à mi-chemin dans la forêt et balaya les alentours du regard. Le silence l'avait agacé en premier lieu mais maintenant...cela donnait le frisson. Bien vite elle commença à entendre des sons étranges, qui ressemblaient à des échos mais provenant cependant d'une source bien plus proche.

« Je t'apporterai de la douleur » siffla une voix. Rose regarda autour d'elle avec frénésie, la voix avait retenti comme si elle provenait de partout et de nulle part en même temps.

« Je t'apporterai de la sssoufrance » entendit-elle encore siffler.

Rose entendit le léger son de quelque chose qui glisse sur l'herbe et un frisson glacial parcouru son échine. Elle était effrayée et se sentait proche des larmes. Elle voulait sa maman et son papa à ce moment, plus que tout au monde.

Penser à eux lui fit se rappeler de la baguette d'entraînement qu'on lui avait offerte. Elle la saisit dans la poche de sa robe, mais fut paralysée par la peur avant même qu'elle puisse la brandir.

Elle entendit un sifflement derrière elle.

« Je t'apporterai l'éternel ssssomeil! »

Elle sentit l'air se déplacer derrière elle et quelque chose bondir. Un hurlement strident jaillit de sa bouche.

Harry aperçut le serpent derrière elle. Il se lança dans les airs avec ses crocs dévoilés pour l'attaquer. Harry paniqua et trébucha dans sa précipitation. Il brandit une de ses mains en direction de ses mains comme pour l'atteindre. Ils étaient encore éloignés de plusieurs dizaines de mètres.

Harry cria en même temps que Rose.

« ROSE! »

Et là tout se figea.

Le hurlement devint silencieux, l'air tendu, et le serpent...était figé dans les airs. Rose était toujours dans la même posture tétanisée et hurlante mais aucun son ne sortait de sa bouche. Son corps était figé en plein milieu du mouvement qu'elle avait esquissé pour voir son assaillant.

Harry fixa la scène avec fascination. Il ne pouvait pas bouger non plus, mais il pouvait penser, ses yeux bougeaient librement et il était conscient de ce qui se passait. Harry avait le sentiment que Rose et le serpent n'avaient pas ce luxe.

Si le temps en venait à reprendre son cours, il leur semblerait qu'il ne s'était jamais arrêté.

Harry sentit sa main brandie brûler de magie. Elle irradiait de son membre, et luisait même légèrement. Son corps ne bougeait pas mais de toute évidence, sa magie n'était pas soumise à pareille restriction.

Son regard se reporta sur Rose et il souhaita ardemment qu'elle soit sauve. Le temps reprit son cours et Harry fut proche de la panique. Le serpent allait continuer son assaut contre sa sœur. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il constata que le serpent demeurait figé alors que Rose achevait de se retourner.

La jeune fille réussit à reprendre ses esprits pour brandir la baguette qu'elle avait agrippée dans sa robe. Elle prononça une incantation que Harry ne connaissait pas et un jet d'étincelles frappa le serpent qui fut propulsé en arrière et explosa en mille morceaux. Rose s'affaissa sur ses genoux, ayant mis trop de forces dans son sort.

Harry se reprit et accourut vers sa sœur. Elle haletait et leva les yeux vers lui.

« Quoi? » demanda-t-elle.

Il poussa un soupir de soulagement puis sourit d'un air malicieux.

« Rien » dit-il.

Le visage de la jeune fille sembla gonfler d'agacement à cette réponse.

 



Harry se tenait debout dans le couloir. Il était théoriquement supposé être au lit à cette heure-ci. Cependant, ses parents avaient présentement une discussion avec sa sœur à propos de ce qui était survenu plus tôt dans l'après-midi.

Harry leur avait raconté ce qu'il avait vu lorsqu'il était rentré à la maison. Il devint rapidement apparent aux parents que Rose en savait plus que lui, puisque l'incident lui était arrivé à elle. Néanmoins elle semblait hésiter à leur parler devant lui.

Il s'était demandé pourquoi, puis il pensa que cela avait peut-être quelque chose à voir avec l'épisode du serpent se figeant dans les airs. Harry ne savait toujours pas si cela avait été sa magie ou celle de sa sœur qui en était responsable.

Harry se cacha derrière une armure dans le couloir afin que sa sœur ne le remarque pas lorsqu'elle passerait. Ensuite, il pourrait parler à ses parents lui-même. Il voulait leur parler du cauchemar qu'il avait fait et comment il était devenu réalité.

Il attendit quelque temps avant que la porte s'ouvre finalement sur le bureau de la maison. Sa sœur en sortit et leur mère lui tenait la main, la menant vers le couloir.

« Va te reposer maintenant, ma chérie. » dit Lily d'une voix douce.

« Oui maman. » répondit Rose en s'éloignant, semblant épuisée. Harry s'apprêtait à s'avancer vers sa mère à ce moment là, lorsqu'il remarqua l'expression de son visage. C'était un visage marqué par une telle inquiétude que la douleur tendait les traits habituellement doux de sa mère.

Cela pétrifia Harry.

Lily retourna dans le bureau de son mari. Harry nota qu'elle avait laissé la porte ouverte et s'approcha furtivement au niveau de la porte. Il jeta alors un coup d'œil à l'intérieur.

« J'ai vu le serpent. » dit James avec un visage sinistre. « Je suis sûr que c'est Nagini...ou plutôt c'était. »

« Qu-Qu'es-ce que cela signifie James? » interrogea Lily d'une voix tremblante.

« Je ne pense pas que cela ait une quelconque signification. »avança James. « Simplement un serpent cherchant à venger son maître. »

Il y eut un moment de silence tendu.

« Et à propos du fait qu'elle ait entendu Nagini parler? »

« Lily, chérie, toi et moi savions pertinemment ce que cela signifiait lorsqu'il l'a marquée. » dit James. Il parlait avec un ton logique mais qui était teinté d'une certaine incertitude. « Nous savions qu'il y aurait des effets secondaires...mais pour ce qui est de comment le serpent s'est fait pétrifier... »

« Magie accidentelle? » suggéra Lily.

« C'est un accident très commode. » douta James.

Harry décida qu'il ferait mieux de ne pas écouter davantage. C'était malpoli d'écouter aux portes, spécialement ses parents. Il commença à s'éloigner.

« Je pense...que cela a quelque chose à voir avec la prophétie. » dit James. Harry se figea lorsqu'il entendit cela.

Il jeta un regard en arrière vers la pièce, perplexe.

« Qu'est-ce que tu veux dire par là James? » s'enquit Lily.

« Dumbledore nous a révélé la prophétie...rappelle-toi. »

« Celui qui a le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres approche... il naîtra de ceux qui l'ont par trois fois défié, il sera né lorsque mourra le septième mois... et le Seigneur des Ténèbres le marquera, en fera ainsi son égal. Mais il aura un pouvoir que le Seigneur des Ténèbres ignore... et l'un devra mourir de la main de l'autre car aucun d'eux ne peut vivre tant que l'autre survit... Celui qui détient le pouvoir de vaincre le Seigneur des Ténèbres sera né lorsque mourra le septième mois... »

James termina de réciter la prophétie.

« Je pense que ce qui a stoppé le serpent était la volonté de la prophétie...elle ne peut pas mourir tant qu'elle n'a pas tué Voldemort... » assuma James.

« Ou qu'il la tue. » rétorqua Lily les larmes aux yeux.

James se dirigea vers elle et l'enlaça en essayant de la réconforter.

« Shhh » fit James tandis que Lily commençait à sangloter. « Nous la préparerons de notre mieux...Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour qu'elle devienne forte. »

Derrière la porte, Harry recula d'un pas.

Mourir. Sa petite sœur pouvait mourir.

L'image du cadavre de sa sœur s'imposa dans son esprit et Harry sentit ses larmes couler sur ses joues. Il secoua alors énergiquement la tête.

« Non...Je ne la laisserai pas mourir. »

Harry s'éloigna du Bureau dans lequel ses parents sanglotaient dans les bras l'un de l'autre. Il ne savait pas si c'était lui qui avait arrêté le serpent...et peu lui importait, la prochaine fois que quelque chose comme cela surviendrait, il sera indubitablement la personne qui l'arrêterait.

« Je suis son grand frère...et je la protègerai. Quoi qu'il m'en coûte. »

  • Previous
  • Next
Follow @Fanficauthors for the fastest updates

Author Notes:

Voilà pour cette mise en bouche! J'espère qu'elle vous aura plus et aura su susciter votre plus vif intérêt pour la suite.
Faites moi part de vos impressions.
 

Connectez-vous en utilisant votre compte sur ce site

Connectez-vous ou créer un compte sur ce site en utilisant

Créer un compte

Mot de passe oublié?

Entrez votre adresse email dans le cadre ci-dessous, et nous vous enverrons un email avec un NOUVEAU mot de passe. Une fois que vous vous serez connecté, vous serez en mesure de changer de mot le passe en quelque chose qu'il vous sera plus facile de mémoriser. Note: en raison du grand nombre d'emails que ce site envoie, cela peut prendre jusqu'à 24 heures avant que vous ne receviez votre nouveau mot de passe. Avant d'utiliser ce formulaire pour la deuxième fois, vérifiez le dossier spams de votre boîte mail.

Retourner à:: Harry Potter » Naissance d'un Mage